Thursday, 18 September 2008

Rue Bardinet


Il existe, rue Bardinet dans le XIVe à Paris, un joli passage caché qui se trouve derrière un portail, malheureusement interdit d'accès, sauf aux locataires des lieux.
Je passais donc devant l'autre jour quand j'entrevis ledit passage par la porte cochère qu'une dame venait d'ouvrir.
Hop ! je m'élance et, avant que la porte ne se referme je m'introduis dans les lieux, en trébuchant, suivie de mon homme.
"Oh pardon ! " me dit la dame avec un sourire d'excuse, " je ne vous avais pas vue ! "
" Pas grave" lui réponds -je aussi souriante qu'elle, " c'est de ma faute "
Mais dès qu'elle sut que nous n'habitions pas là, mais venions juste admirer ce joli jardin silencieux pas loin de la rue d'Alésia si bruyante, ni une ni deux elle vira casaque.
" Ah mais c'est un endroit privé ici ! " nous balance-t-elle de son petit air pincé et bouche en cul de poule "vous ne pouvez pas venir !" ( genre : " j'habite ici tra la la et pas vous !" )
"Oh mais c'est juste 5 minutes ,vous savez " lui dis-je
" Ah mais même ! " me répond-t-elle " c'est privé, vous ne pouvez pas déranger ainsi les gens ! " => les appartements sont en RDC et donnent directement sur le passage -
" On ne vient pas voir les gens, on vient juste admirer le jardin "
A ce moment là elle avise une voisine qui était devant le pas de sa porte, mais, à peine avait-elle ouvert sa bouche et commencé à la prendre à témoin, que ni une ni deux je lui suis tombée dessus à bras raccourcis.

Je lui dis que j'avais habité au Corbusier, à Marseille, et que souvent nous avions des étudiants qui venaient visiter et qu'ils demandaient aux gens s'ils pouvaient voir un appartement, "mais on n'entrera pas !" et moi je leur répondais que bien sûr ils pouvaient rentrer chez moi et tout regarder et après je leur faisais faire le tour du propriétaire et les emmenais même sur le toit où il y a un bassin et une cour d'école et vue imprenable sur le quartier.
"Oui oui bien sûr bien sûr " me dit-elle, l'air soudain péteux


" Allez viens on se tire ! " je balance à mon homme,
et je l'ai laissée avec son air con...


" C'est pas ça qu'il fallait lui dire ! fallait lui dire : " on vient repérer si y a des trucs à cambrioler, mais apparemment y a rien qui nous tente ..."
" Hi hi, Andouille ! "







2 comments:

Fakabox said...

hihihi .... le genre de fight que j'aime bien ! ;-)
Hier, dans un genre un peu different, une mamy devant moi au Franprix qui a fait un scandale pour une bouteille d'huile de tournesol qu'elle affirmait etre affichee a 1,53 euros alors que la caissiere lui annoncait 1,92 euros ... et ca a dure 10 minutes ce cirque ... J'ai admire la patience de la pauvre caissiere qui est allee jusqu'a verifier en rayon l'erreur de la mamy, mamy qui a essaye de me ralier a sa cause mais j'etais aux abonnes absents et j'avais surtout pas envie de faire partie de son club de vieilles radines ... Resultat des courses, mamy avait tort et elle est partie en laissant ses bouteilles d'huile a la caissiere agacee !

ilo said...

Ah les mamies à Paris, tout un poème ! Prochainement sur mon blog vous lirez, chers petits amis, les aventures du Macaroni en prise de becs avec les vieilles revêches parisiennes : )))